Rechercher

Protection environnementale: Apple et Google amorcent des changements


Google et Apple annoncent vouloir réduire leur impact environnemental. Un changement de politique de production qui concorde avec l'intérêt grandissant des consommateurs pour les produits écoresponsables. Les deux firmes ont fait un certain nombre de promesses à leurs consommateurs et celles-ci sont d’ores et déjà en marche. Google est le premier à mettre en place de nombreux changements. Pack’In’Bio a pour vocation de mettre en avant les avancées réalisées dans la protection de l'environnement et l’actualité en lien avec les alternatives écoresponsables. Voici le point sur les nouvelles mesures vertes dont certaines seront effectives dès 2021.


Google met-il en place des alternatives bénéfiques à la protection environnementale?


Les changements en faveur de l’environnement sont déjà en cours au sein de Google. La multinationale, gérant le célèbre moteur de recherche, n'a pas chômé. La firme avait annoncé la production de nouveaux appareils électroniques en matière recyclable d’ici 2022. Résultat, l’enseigne tient ses promesses avec presque 2 ans d’avance.


Impact environnemental: de nouveaux produits 100% en aluminium recyclé


La firme présente de nouveaux produits présentant des matériaux recyclés. Cela concerne les haut-parleurs Google Home, mais aussi Pixel ou encore Pixel Book. Idem pour les produits Nest comme les accessoires ou les supports de chargement qui devraient entrer sur le marché d’ici 2022. La coque arrière du téléphone 5G Google Pixel 5, est entièrement réalisée en aluminium recyclé. Il s’agit du premier appareil de la gamme Google à être produit ainsi, en accord avec sa nouvelle politique de protection environnementale.


Bien que tous les appareils ne soient pas entièrement produits avec des matériaux écoresponsables, c’est un bon début. En effet, la production d’appareils à 100% en aluminium, vise à éliminer l’extraction d'aluminium et la production de déchets, liée à ce processus.



Protection environnementale: que va changer ce nouveau mode de production?


David Bourne, l’architecte des systèmes de durabilité de Google, explique la logique de la firme, derrière cet engagement.


“L'accent mis sur l'incorporation de matériaux recyclés, par Google, dans la conception de notre matériel soutient d’une part nos engagements en matière de développement durable, mais permet dans un second temps, à nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement, de développer et d'investir en toute confiance dans ces types de matériaux afin que l'industrie de l'électronique grand public puisse également les utiliser”



La compagnie adapte également les produits Nest audio. 70% des pièces de son boîtier seront fabriquées en plastique recyclé. Ceci comprend également son tissu acoustique. Encore indisponible pour certains pays dont la France, Nest est un nouveau thermostat connecté permettant de réduire sa consommation d'énergie. Google a prévu l’utilisation de 75% de plastique recyclé dans la fabrication du nouveau thermostat.


Respect de l’équilibre environnemental: le “made by Google” 100% sans plastique et recyclable d’ici 2025


Les changements annoncés par Google s’accompagnent d’une autre promesse. Celle-ci devrait prendre effet d’ici 2025. Selon David Bourne, Google doit maintenant travailler au développement et à la recherche de nouveaux matériaux pour être en mesure d'honorer sa promesse. Rendre l’emballage des produits Google intégralement recyclables et sans plastique.


“Il faudra nouer des partenariats avec nos fournisseurs, bricoler en laboratoire et partager les connaissances acquises dans l’industrie, mais nous y arriverons” a-t-il déclaré.


Cela signifie que l’intégralité des packagings devra être repensée. Les matières recyclables seront comprises dans l’appareil lui-même, mais aussi dans les supports chargés du maintien de l’appareil, le plastique de protection autour de la boîte, ainsi que les attaches destinées à l’usage des câbles.


Notons que Google avait déjà commencé à réduire la production de plastique pour l’emballage de ses appareils depuis 2016. Les changements vont donc évoluer en ce sens.


Priorité environnementale pour Apple


Apple aussi s’est engagé à entrer dans la danse. Conscient de son impact environnemental, le mastodonte spécialisé dans la production d’appareils technologiques comme les Iphones, Macintosh, Ipad, etc..., annonce aussi du changement. Les consommateurs sont de plus en plus soucieux des enjeux environnementaux et la firme s'aligne sur ces nouvelles exigences.


Cependant, les récents engagements d'Apple présentent une vérité en demi-teinte avec, en toile de fond, des enjeux commerciaux et géopolitiques.



Apple s’engage à réduire à 0 son impact environnemental d’ici 2030


Jusqu’ici la production des éléments électroniques présents dans nos Iphones, tablettes tactiles etc… impliquait l’utilisation de terres rares. Celles-ci contiennent des métaux indispensables à la fabrication des appareils produits par Apple. Enfin ceci était vrai jusqu’à la conférence de présentation du nouvel Iphone 12 avec 5G. Lisa Jackson, directrice des politiques d’Apple en matière d'environnement déclare:


"Nous utilisons, pour la première fois, 100% de terres rares recyclées dans tous les aimants, y compris la nouvelle caméra"


Priorité au développement durable ou décision stratégique?


Dans cette annonce surprenante, la question se pose tout de même. L’enseigne à la pomme amorce-t-elle un changement par souci environnemental ou est-ce une manœuvre stratégique contre Pékin?


En effet, les terres rares dont Apple a besoin pour ses produits, contiennent 17 métaux très régulièrement utilisés en somme, mais difficiles à exploiter commercialement. Et pour cause, la majorité des gisements exploitables se trouvent en Chine. Ces métaux servent à la fabrication d’écrans, d’aimants ou autres éléments électroniques.



La mainmise de la Chine sur cette ressource, inquiétait notamment les États-Unis et l'Europe, devenus dépendants de la Chine. Surtout dans un contexte où Washington et Pékin se livrent à une véritable guerre économique.


Il est déjà arrivé par le passé que la Chine fasse pression grâce à cette ressource environnementale en bloquant l’exportation des terres rares.


Utiliser des terres rares recyclées est donc un pied-de-nez des Américains à leurs voisins Chinois.


Diminuer les émissions de CO2 en supprimant les écouteurs


Toutefois, Apple ne s'arrête pas là, concernant ses engagements en faveur de l’environnement. En outre, la firme annonce supprimer les écouteurs et les systèmes de chargement des nouveaux Iphones. Compte tenu du fait que les consommateurs ont déjà leur propre matériel, il est inutile de continuer à utiliser des matériaux précieux pour les produire. La suppression de leur fabrication devrait également engendrer une réduction des émissions de Co2.


Cela implique également la réduction de la quantité d’emballages produite et mise en circulation. Cette décision comporte aussi son lot d’inconvénients. Cela signifie notamment que les consommateurs devront s’équiper eux-même de leurs écouteurs et chargeurs vendus à part et ainsi y consacrer un budget supplémentaire.



Enfin la société s’est engagée à avoir une empreinte carbone complètement neutre d’ici 2030. Cette promesse devrait concerner la vente de tous les appareils Apple. Cette promesse comprend le transport des matériaux, la fabrication des éléments, leur assemblage, l’acheminement des appareils jusqu’aux points de vente, l’utilisation des produits par les consommateurs, leur chargement jusqu’à leur recyclage. L’ensemble des émissions de carbone seront 100% neutres. Un pari audacieux certes mais néanmoins essentiel à l’amélioration des conditions environnementales.

3 vues0 commentaire